Viet Anh Mon

VIET : Vietnamien
ANH : Lumière
MON : Porte, chemin, voie.

Littéralement, on peut traduire Viet Anh Mon , par la Voie claire ou glorieuse de l’art martial vietnamien. Ce style offre une grande possibilité aux artistes martiaux qui désirent découvrir la richesse des arts martiaux vietnamiens et sino-vietnamiens.  

LE FONDATEUR 

Maitre Tran Ngoc Dinh est né en Nam Dinh au Vietnam. Depuis son jeune âge, il a commencé à étudier plusieurs arts martiaux. D’abord, il a suivi les enseignements  de son oncle  avant de devenir un des disciples directs de plusieurs grands Maîtres vietnamiens et chinois : il a étudié  le Binh Dinhavec le Maître Truong Thanh Dang († 1985), fondateur de l’école Sa Long Cuong; le Vo Dang Luc Hop (Wu Tang) avec le Maître Ta Nam, le plus ancien maître encore en vie à Cholon (quartier Chinois de Ho Chi Minh City), qui devient son Su Phu (maître-père) et l’introduit dans la communauté chinoise; le Bach Mi (Bak Mei) avec le Maître Diep Quoc Luong (†1991); le Thai Cuc Duong Lang (T’ai Chi Tang Lang) avec la Maitresse Tran To Nu, élève directe du Maître Trieu Truc Khe (†1991); le Vinh Xuan (Wing Chun) avec le Maître Ngo Si Qui († 1997), élève direct du Maître Nguyen Te Cong († 1963); le Thieu lam Chu Gia (Shao-lin Zhou Gar) avec le Maître  Sui Dau († 1990), élève direct du Maître Luu Phu (†1971).

Le Maitre Tran Ngoc Dinh est considéré comme un des principaux experts des arts martiaux sino-vietnamiens. En signe de reconnaissance la communauté martiale chinoise au Vietnam lui attribué le surnom de Tran Kim Long (Tran “dragon d’or”). Après la consultation de ses Maitres, il ouvre  sa propre école sous le nom de Kim Long. 

Après quelques années de réflexions sur toutes les dimensions de son école , Maître Tran Ngoc Dinh décida de fonder le style Viet Anh Mon, qui représente la synthèse d’un long parcours de recherche, sa “Voie” (Dao) se dirige actuellement vers les aspects plus intérieurs et spirituels des arts martiaux.